A l'occasion de la fête des associations 1ère édition de la ville de Raimbeaucourt, Bernadette WOZNIAK, trésorière de l'association, a été mise à l'honneur.

 

Nous lui adressons nos sincères félicitations ainsi qu'à l'ensemble des autres bénévoles d'autres associations raimbeaucourtoises, et notamment Christine ADAM, présidente de Culture et Bibliothèques pour Tous.

 

Vous trouverez ci-dessous le exte lu à l'ocasion de cette soirée :

 

Mesdames, messieurs,

 

Très chère Bernadette,

 

C’est avec un grand honneur qu’il me revient de relater à l’assemblée ton engagement au sein de notre Ecole de Musique, qui passa de « Batterie-Fanfare « Jeune France » » à Ecole de Musique Intercommunale « Diapason » puis à Ecole de Musique Intercommunale de Raimbeaucourt.

 

Tu intégras l’école de musique comme parent d’élève. C’est en effet ton fils Emmanuel à la guitare et à la clarinette, puis ton mari Richard  à la guitare, ton fils Julien au tambour et à la batterie et enfin Laura à la flûte qui te firent découvrir l’école de musique. Nous sommes alors au début des années 90, l’école est alors naissante et en plein développement.

 

Constatant très vite ton engagement sur les actions mises en place par l’association, tu intègres le CA alors présidé par Luc; et c’est le 4 février 1998 que tu en prends le poste de trésorière.

 

Dès lors tu ne quitteras plus ce poste que tu occupes toujours aujourd’hui. En faisant cela tu n’as pas fui les responsabilités ni les problèmes : tu gères en effet un budget annuel qui tourne autour des 75 000 € et qui connut même des pics à 120 000 € par an.

 

Et comme nous sommes dans un beau pays, à tes côtés nous vécûmes deux contrôles URSSAF, une procédure aux prud’hommes et la réalisation de plus de 3000 fiches de paie.

 

En parallèle à cette responsabilité éminemment administrative, tu n’as pas abandonné pour autant l’activité artistique : tu as participé à nos groupes de danse, et tu fais toujours partie de la chorale « Les Voix des Liez », qui sont en ce moment même en répétition. Tu dès même mise récemment au piano, signe que la retraite signifie pour toi une seconde jeunesse.

 

Et tu teins bon, y compris dans les moments difficiles. Les difficultés persistantes de trésorerie, les « coups de mou » inhérents à toute activité humaine… rien de cela n’a émoussé ton engagement, resté comme au premier jour.

 

Tu nous as offert le bonheur et le privilège d’assister à l’épanouissement de ta famille ; à ton fils ainé qui partit de nombreuses années à l’étranger, à Julien, qui resta fidèle au tambour et à Laura, qui joue toujours de la flûte.

 

Mais avec Bernadette, nous voyons aussi Richard, et tous les deux vous formez le bel exemple d’un couple uni et engagé dans la vie de la cité. Richard a toujours accueilli avec bienveillance tes responsabilités de trésorière, même dans les moments les plus difficiles.

 

Nous avons d’ailleurs tellement rêvé de gagner au LOTO pour notre école de musique que toi et Richard en assurez tous les deux l’animation chaque année, sans parler de la collecte et de la classification des lots.

 

Monsieur le Maire, vous comprenez dès lors l’évidence que nous avons eue, à l’occasion de cette excellente initiative, de vous soumettre au nom de l’école de musique Intercommunale de Raimbeaucourt le nom de Bernadette WOZNIAK.

 

Je terminerai mes propos en oubliant pas toutes celles et ceux qui nous ont accompagnés dans cette aventure et qui ne sont plus parmi nous, au premier chef Henri SOYEZ, René et Roger TAQUET, Jean-Louis BARATTE et Gilles DUTILLEUL, et tant d’autres qui firent tant pour nos associations.

 

Les 5 et 6 mai 2018 nous organiserons le 110ème anniversaire de la Jeune France ; Bernadette sera aux manettes, et ce comme les dizaines d’autres manifestations auxquelles Bernadette participe sans discontinuer et ce depuis le début des années 90.

 

Alors, Bernadette, bravo et merci.

Informations supplémentaires